instantanés singapouriens,  la miss,  meri-philosophe

“Ça passe trop vite le temps, maman!”

Share

Coucou du jeudi!

 

 

Hier avec Heidi on a eu une discussion philosophique profonde…

Je crois qu’on était parti du transit de Venus, du fait qu’elle devrait tenir jusqu’à l’âge canonique de 112 ans pour voir la prochaine en 2117, et qu’elle s’est promis d’y arriver.

Pour dériver ensuite sur la vitesse à laquelle notre monde change.

Heidi trouvait en substance que l’année avait passé trop vite, et que des fois le monde pourrait être plus paresseux ( comprendre aller moins vite)

Et là tu expliques que oui, mais c’est un peu un des maux inévitable de notre monde moderne…

Entre l’email et la lettre

Entre le cheval et la voiture…

Entre quelques heures d’avion et quelques semaines de bateau

Tant d’innovation qui ont changé la vitesse à laquelle on vit, parce qu’on ne connait plus forcément la patience, parce qu’on oublie de prendre le temps de vivre…

Bon là-dessus Superchéri et moi – authentiques encyclopédies wikipédia sur pattes – on a évidemment dérivé,

Superchéri s’est lancé dans l’explication des raisons du naufrage du Titanic

Je l’ai contredit

Un peu plus tard, saut du coq à l’âne suivant…

On a continué avec le fait que maintenant même des guerriers Massaï tu les trouvais avec leur téléphone portable collé à l’oreille…

Bref…

Vous l’aurez compris… on a beau avoir un poil honte de nous, on s’obstine malgré nous à faire de notre progéniture la génération suivante de wikipedia ambulante!

Que d’ailleurs fille chérie est déjà bien rentré dans le moule: elle n’hésite pas à rentrer dans le cadre de son papa, si elle estime qu’elle a juste et lui faux. Et pour éviter que ça tourne au drame familial sanglant, je suis généralement désignée arbitre-Google

– traduire celle qui dégaine une fois de plus son portable pour trouver la réponse existentielle profonde: “ Qui d’Heidi ou de Superchéri avait raison?” –

Mais du coup, avec son image de monde paresseux, fille chérie a planté la graine de la curiosité…

Et aujourd’hui, quand je suis passée près des cabines téléphoniques sur le quai de la station de métro de Dhoby Gaut, je me suis approchée pour les prendre en photo.

J’avais déjà failli prendre une photo dans le même genre, il y a un peu plus d’une semaine, la dernière fois que je suis montée à Ang Mo Kio, chez Phoon Huat – qui vend des produits en gros, semi-gros et détails pour la pâtisserie – parce qu’en bas d’un HDB j’en avais justement vue une de cabine téléphonique.

Et que je m’étais dit “ ah tiens ça existe encore…” avant de réaliser que ma fille avait probablement pas la moindre idée de ce que c’était qu’une cabine téléphonique…

Mais voilà j’avais les bras débordants de course, donc je me suis dit que je la photographierais la fois suivante.

Retour à aujourd’hui…

Je m’approche des cabines…

Et j’ai photographié ça:

 

merichan_photos_cabines_telephoniques_06_2012

 

 

Apparemment une fois de plus le temps est allé trop vite pour moi!

Bonne fin de journée!

Share
Share