au Japon,  en asie,  la miss

Un an au Japon, épisode X

Share

Coucou du jeudi!

 

 

Du côté des vacances, c’est logo en extra le mardi

La logo et Heidi s’attaquent à ces questions épineuses et mystérieuses que sont les retenues et les sens d’addition et de soustractions 🙂

Moi de mon côté, ça a été un bon exercice: la traduction de manuel de math j’avais jamais tenté auparavant! Du coup j’ai enrichi mon vocabulaire… vous saviez-vous comment on signalait une soustraction avec retenue? Cadeau bonus , c’est : Substract with regrouping 🙂

On est en train de se poser la question de savoir si on pourrait quand même obtenir des tiers temps et des aménagements pour soulager Heidi.

Le problème d’avoir une enfant dys’ qui sans arrive à maintenir des résultats dans la norme et qui est donc considérée comme n’étant pas à problèmes.

Mardi on a passé l’après-midi chez des amies. Commentaire d’Heidi à notre départ «  Ah mais c’était super chouette, vous avez papoté tout le temps sa maman et toi, du coup vous nous avez laissé tranquille! »

Depuis par contre on se retrouve avec une triste mine… on est un peu tous mal fichus. D’ailleurs je pense filer me remettre au chaud – si si, je meurs de froid dans mes 28 degrés et rêve de mon gros duvet- dès que j’ai fini ce billet, en souffrance depuis presque 3 jours!

 

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 14

 

Aller on plonge dans le vif du sujet avec la suite du séjour au Japon… j’ai passé toute la soirée du lundi à scanner frénétiquement les photos qui illustrent ce billet, tout simplement parce que j’ai réalisé que c’est pas mes photos et j’en ai que les tirages donné en copie par ma famille-d’une-semaine.

Je vous raconte tout ça, c’était en fait pour faire une amorce sur la tronche de Superchéri qui débarque, me trouve assise au pied de mon bureau en train de changer les photos manuellement, tout en rechargeant quelques pages internet pour passer le temps.

Et bugge complètement «  Mais POURQUOI tu scannes pas les négatifs?? »

Bin parce que c’est pas mes photos, je ne les ai pas…

«  Non mais c’est ton problème hein, tu fais comme tu veux, mais c’est dommage de scanner les tirages et pas les négatifs! »

Je saiiiiiiis, mais quitte à me répéter je les ai pas les négatifs! C’est PAS mes photos, j’ai que les tirages en double qu’on m’a offert en partant!

Je vous rassure, à la deuxième fois il a enfin compris ce que je lui disais de base… à sa décharge des fois j’ai la flemme et je scanne la photo alors que j’ai le négatif, juste parce que ça va prendre plus de temps d’aller dénicher le négatif!

 

 

Une semaine à Nagano

 

 

On continue la série avec le déracinement dans le déracinement. Comme pour la plupart des événements particulier de mon année, j’avais écrit au fur et à mesure dessus, et je vous remets en grande partie le texte originel. A noter que Okasan & Otosan ici sont ceux de la famille-d’une-semaine, pas ceux de ma famille habituelle.

Comme ça n’étonnera peut-être pas mes lecteurs, lectrices qui partagent mon fuseau horaire, après 7 mois au Japon j’avais pris l’habitude du fait que pour un asiatique c’est un titre, et qu’appeler des inconnus papa et maman, autant ça semble étrange pour des européens, autant ça trouve sa logique en tant que titre et marque de respect dans un monde asiatique.

Quand on parle en Japonais on va très rarement utiliser les pronoms, à part dans une relation très proche, ou au complet opposé si on veut insulter la personne.

Même si la phrase «  tu vas faire les courses? » existe techniquement on ne va pas l’utiliser, à part si on parle à son conjoint, la plupart du temps on va plutôt utiliser le prénom suivi de – san ou -chan, ou alors son titre, pour quelque chose qui techniquement en traduction littérale va donner quelque chose comme « okasan va-t-elle faire les courses? »

J’avoue que c’est un des concepts qu’il m’a fallu du temps à appréhender avec ma mentalité d’européenne, ces hiérarchies de titre, en fonction de la séniorité et le fait qu’appeler n’importe quelle vieille dame croisée dans la rue « Grand-Mère » avait la même valeur que de la vouvoyer et de lui donner du madame dans ma langue maternelle.

 

1114

Ou journal de bord de ma semaine à Iida, Nagano, première…

Euh alors ce matin il y avait Ayaka, vu qu’elle dormait chez nous. Une tonne de personnes dans le train – faut bien un samedi matin à 9h00, surtout si les deux premières voitures sont réservées! – heureusement que j’avais ma musique, sinon je serais probablement devenue folle, je tourne limite claustrophobe avec le temps.

D’ailleurs il y avait tellement de monde que la pauvre Wan-chan est arrivée plus de 20 minutes de retard, et comme l’étudiant AFS qui nous chaperonnait était stress, il a fait en sorte qu’on le perde de vue… on est arrivées avec 10 minutes de retard au bus… qui heureusement nous avait attendu!

Sinon arrivée ici ( après un trajet consacré à l’étude de mirai he avec Wan-chan) j’ai rencontré ma famille d’une semaine… ils ont l’air chou comme tout, je les aime beaucoup. Leur fille Naho part au USA l’été prochain… je lui souhaite bon courage.

Après avoir été posé mes affaires, on a été faire un peu de mini-golf, on a été chercher de l’eau à une source réputée… Les paysages ici sont splendides… ça me rappelle le Valais.

 

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 34

 

On a mangé un vachement bon souper, pas devant la télé -rires- ça faisait vachement longtemps! Et après ça j’ai montré toutes les photos que j’avais apporté ( une tonne). Après le bain j’ai découvert quelle était ma 忘れ物 ( wasuremono, mon objet oublié) pour ce voyage: mon appareil dentaire… Puis-je me permettre de rester une semaine sans? Dois-je le faire mettre à la poste en express? Enfin on verra demain… et en attendant ça semble être la seule “catastrophe”

p.s. cette journée, c’était l’occasion de constater que quoi que j’en pense, je me débrouille pas si mal pour me faire comprendre!

 

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 16



1115


Levée le matin vers 8h00… à cause d’un besoin pressant ( d’un côté ça m’a fait chier de me réveiller si tôt, mais purée heureusement que j’ai émergé) Je me suis ensuite un rien assoupie au salon jusqu’au déjeuner, les 3/4 enfoncée sous la table ( chauffante)

– Comme quoi j’étais poétique à l’époque-

Après ça, comme c’était le festival des
7-5-3, on a été au temple du coin et pris des photos.




merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 65

 

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 67

 

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 63

 

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 64

 




Retour maison, pour re- poser Naho qui devait étudier et qui en plus était pas emballée par l’activité, puis on est reparti faire une descente de rivière en bateau. C’était marrant… et pas effrayant du tout même si tout le monde était pas de cet avis. Il y avait une tonne d’oiseaux, du héron cendré au milan en passant par des corbeaux,etc.




merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 1

 

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 18

 

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 19

 

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 25



Après ça, sur le chemin du retour on a été voir le musée dévoué à l’art de la ville d’Iida, le Mizuhiki, superbe…. surtout le dragon doré ( qu’évidemment on avait pas le droit de photographier)

 

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 5


Petit moment de repos à la maison, avant d’aller au
カラオケ ( ahhh le karaoké)… on devait être une dizaine de personnes, dont Olivia et Gita…

 

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 6

 

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 7

on a reçu une série de cadeaux typiquement japonais ( j’ai eu un second foulard à Bento) et j’ai chanté 未来へ, My heart will go on, ainsi qu’un certain nombre d’autres chansons ou je me suis greffée. Après une série de puri-kura ( un rien trop sombre… mais bon!) on a vite été sur le chemin du retour, en s’échangeant adresses, photos parmi et que l’on se reverra un de ces quatre c’est promis…. Bon en attendant, je dois 100 yens à Gita et Olivia, faudra pas que j’oublie!

Bon sur ce…je suis crevée, lessivée, j’ai le rhume et mal à tête… bref il est plus que temps d’aller dormir….

1116

Premier jour d’école…

Lever à 7h00 et petit-déjeuner copieux, heureusement d’ailleurs qu’Otosan et Okasan partaient alors que nous étions toujours en train de manger, parce que sinon on m’aurait resservi d’office!

Après ça enfilage d’uniforme, qui n’en est plus un étant donné que je serais la seule dans l’école à le porter… mais enfin bon pour le premier jour on nous avait recommandé de faire bonne impression! Environ une quinzaine de minute de marche pour aller à l’école… dans le brouillard et avec les nuées de vapeurs sortant de la bouche… faisait froid!

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 10

 

L’école est splendide… Naho avait raison: y’a des parquets presque partout, bref c’est nettement plus joli Oka nishi. Et puis ma théorie sur l’uniforme se vérifie… de la classe presque toutes les filles étaient en pantalon, et je n’ai pas aperçu de jupes courtes, pas vu non plus le moindre téléphone, ni de trucs du genre exposés si visiblement qu’à Nishi. L’ambiance était sympa et à la fin de la première heure, j’avais déjà la moitié des garçons qui me parlaient…

 

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 11

 

Autrement le prof de math s’est présenté en anglais- ce qui a déclenché des tornades de rires- celui d’old japanese s’est excusé de ne pouvoir à cause des tests prochains faire une leçon plus intéressante ( en plus il est lucide… il sait dans le fond qu’il n’y a pas que moi qui ne comprend rien…. que c’est un peu pareil pour pour les autres!) J’ai aussi eu une heure de dessin… j’aurais le temps de continuer pendant le club.

Ah sinon, ici il n’y a que 5 heures de toute la journée, mais des heures complètes… intéressant. Pour la dernière heure… j’ai pas bien compris ce que c’était mais on a fait un jeu… alors comme j’avais le garçon derrière moi qui m’expliquait et que j’avais droit au papier du cours… j’ai gagné une fois!!

Après ça nettoyage, aussi assidu qu’à Nishi mais toutefois ici c’est pas avec le prof, c’est une signature qu’il faut aller réclamer!

Les cours finis, j’ai été un moment au club, Naho voulant demander quelque chose au prof de math. Ensuite direction bibliothèque, mais on est rentré quand on a vu que la petite bibliothèque était fermée!

Depuis notre retour à la maison Naho est en train d’étudier ( elle y est depuis un moment maintenant!) Moi je suis restée devant la télé et j’ai continué la lettre aux parents, commencée pendant la leçon d’old japanese.

Le repas du soir était délicieux ( après nos détectives du lundi). En ce moment je suis prête pour aller au lit.. et profite d’écouter un peu de Glay au salon ( d’ailleurs j’arrive à yuuwaku juste maintenant!)

Le bilan de cette première journée… JE NE VEUX PLUS RENTRER… et je ne plaisante qu’à moitié!

1117

Okasan n’était pas rentrée de la nuit, et pour moi réveil en sursaut à 6h30… pour un aller aux toilettes, ça a failli tourner à l’accident! Après le petit-déjeuner, aller à l’école, sans uniforme svp: je portais mes jeans rouges et mon sweater gris.

J’ai suivi les deux premières heures avec les autres, puis en troisième année pour l’heure d’oral d’anglais avec le Ben-sensei dont j’avais entendu parler déjà depuis que j’ai mis les pieds à Iida! Avec juste avant une heure de gym, de basket pour être plus précise… si je suis toujours aussi nulle au tir au panier, je me débrouillais pas si mal dans les petits jeux qu’elle nous a fait faire avant!

Pour l’heure des 3eme, on a d’abord écouté ceux qui avaient un speech à faire… un m’a particulièrement intéressé: une analogie entre la révolution Meiji où les jeunes ont changé leur vie et aujourd’hui où les vieux gouvernent à nouveau, que feront les jeunes, oseront-ils se dresser si c’est nécessaire?

Après on avait ma petite présentation, et des questions, surtout de la part de Ben… la dernière était une vraie colle: qu’est-ce que je pense des étudiants japonais?

Enfin après les cours, on a eu le test du mardi… j’ai été étonnée, j’avais eu le temps de lire le livre, j’ai eu 18 points… le truc c’est pas pour les parties en anglais que j’ai été étonnée mais il y avait un passage en japonais et par déduction j’ai retrouvé les bonnes paires!

Retour à la maison, Okasan était là. J’ai écouté de la musique jusqu’au dîner tout en papotant! Après ça… re-papotage jusqu’à presque 11h45… puis bain.

Bon je vais me coucher… juste après cette dernière constatation existentielle profonde… il me semble que je perds un peu de poids, mais malheureusement pour l’instant malgré les efforts que je fais la peau de mon visage reste désespérément boutonneuse et sèche… faudra vraiment que je m’offre l’esthéticienne en rentrant en Suisse.

Dans la nuit il y a des météores ( ou une comète, pas bien sûre de ma traduction) qui passent) peut-être qu’on se lèvera pour les voir!

1118

( Bon j’avoue on est le 20) Ils se sont embrassés!!! C’était même le final de l’épisode de cette semaine de Tabloid! Bon… ceci dit… peut-être que ce serait mieux de revenir à un récit plus chronologique…

-Mouais je vous avais parlé de mon addiction aux dramas japonais, celui de Tabloid est forcément celui qui m’a laissé le plus grand souvenir, en gros c’est une jeune journaliste qui tente de prouver l’innocence d’un homme en prison pour meurtre, MAIS vu qui faisait le générique, il était hors de question d’en louper un épisode. Avant de partir à Iida j’étais pas sûre d’arriver à les voir et donc j’avais laissé une liste exhaustive des dramas que ma famille devait enregistrer pour moi 🙂 –

En ce mercredi, comme il faisait froid, on a eu droit royalement à 3 heures de chauffage! Sinon pas de club à cause du cours d’anglais de Naho. On est donc rentré et Okasan a voituré Naho avant d’aller avec moi aux bains thermaux.

Précision importante pour ceux qui n’ont jamais entendu parler des bains thermaux japonais: on y va en tenue d’Eve – respectivement d’Adam- raison pour laquelle la majeure partie des bains ne sont pas mixtes. Pour les plus pudiques, on peut rester enroulé dans sa serviette de bain ( celle qu’on a pris dans la pile à disposition après s’être récuré, parce qu qu’on se lave, comme pour le bain de la maison dans des stations de douche AVANT de rentrer dans le bain, on se sèche plus ou moins et ensuite on entre dans l’eau)


Dans le fond, j’y avais déjà été pendant ma course d’école… c’est vrai que c’est pas si effrayant… après tout je suis jeune… pas trop mal foutue, pourquoi j’irais m’angoisser? Je suis restée dans l’eau jusqu’à avoir la tête qui tourne! Naho, elle, n’y est encore jamais allée…

Après ça retour à la maison, c’était Tabloid. Donc le procès a été revisé, avec l’enquête présentée… le doute a été admis, il a été libéré. Lui et la journaliste se posent la question pendant tout l’épisode s’ils vont s’appeler… Finalement à la fin de l’épisode il vient… scène classique au possible… toute la rédaction présente… ils s’embrassent après quelques hésitations. Reste la question du meurtre toujours irrésolu maintenant….


1119


Jeudi déjà… il faisait beau mais froid… paraît que j’avais aussi froid que ça parce que j’avais un peu de fièvre, rhume oblige… moralité on m’a refilé un remède de grand-mère version ici: bain aux herbes… Faut quand même reconnaître que c’est efficace… aujourd’hui (20 donc) je me sens d’attaque!

Je crois que c’était l’un des seuls événements très marquants de la journée… ah non… on a pris des puri-kura avec les copines. Et était-ce mercredi ou jeudi, je m’en rappelle plus mais on a eu l’heure de grammaire anglaise… avec un prof comme je n’en avais jamais vu auparavant… drôle… mais à Genève il aurait déjà fini à Belle-Idée!!!!


1120


Mon avant-dernier jour déjà… Première heure, l’oral des 3eme années… après un débat sur les méthodes d’enseignement, vers la fin de l’heure j’ai fait aligner tout le monde en rang d’oignon et clic! Une des filles est venue me demander, en anglais, si elle pouvait avoir une copie des photos… c’était chou, donc j’ai pris son adresse, et je les lui enverrai!

Après ça, pèle-mêle, science, math, bijutsu (arts) et un dessin que je n’ai pas pu finir! Je suis rentrée avec Naho, juste après la fin, vu qu’elle avait une fois de plus sa leçon d’anglais. On est parti avant et on a fait des puri-kura à UNY, 4 pour être précise. Après ça, l’achat du What’s In de décembre qui a plein de Glay dedans.. je suis rentrée seule, pendant qu’elle allait à sa leçon.

Après ça… 20h00… Glay dans music station avec Be With You… une semaine avant sa sortie, comme pour Soul love et séduction… alors alors qui sera numéro un la semaine prochaine?!?! Pour l’instant c’est toujours V6 et over, tiens d’ailleurs à ce propos, j’ai enchainé avec pu pu pu ( le drama dont la chanson est le générique) C’est très drôle et tellement dramatique à la fois… parler de rébellion face à leurs pères, de ne pas se plier à ce qu’on attend d’eux…


1121


Bon… bin… une première “dernier jour d’école”… repèt’ générale en fait… J’ai fait faire un photo avec toute la classe… quel cirque pour faire aligner tous les garçons!


merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 37



merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 39

 

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 40

 

Après ça lunch, poursuite de quelques profs et finalement visite chez le principal, en coup de vent, avec Otosan & Okasan.

 

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 42



Naho est rentrée et on est parti à trois à la poursuite de l’omiyage perdu… donc.. plein de petits trucs, dont la plupart sont partis en poste express, pour cause de manque de place dans ma valise…

La petite soeur d’Okasan et sa fille Aya-chan, son père sont venus au karaoké avec nous. J’ai chanté à ne plus savoir qu’en faire, ce qui me permet gentiment mais sûrement de localiser parmi mes chansons préférées, lesquelles conviennent le mieux à ma voix! Après on a encore été boire un verre de bière avant que chacun se sépare.

 


merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 29

 

 

 

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 30

 

 

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 32

 

De retour à la maison, j’ai encore papoté avec Okasan et Otosan, qui s’en est assoupi! J’ai eu une bonne semaine, il faudrait quand même que je dorme un peu. Mes bagages sont presque terminés… cette semaine a passé si vite! ça me donne une idée de la vitesse à laquelle vont s’écouler les dernières semaines qui me restent au Japon.

J’ai reçu d’Otosan et Okasan une écharpe mauve Vivienne Westwood, elle est adorable! Vous pouvez être sûrs que je la porte demain.

Sinon j’ai changé les piles de mon appareil photo, heureusement que j’avais eu la prévoyance d’en prendre avec, ( je deviens pire qu’une japonaise parfois) vu que les autres ont trépassé!

En une semaine j’ai eu aussi le temps de repenser aux paroles d’Otosan, qui m’ont tant blessée juste avant mon départ pour Nagano, aux tensions qui restent autour de l’argent. Je me dis que si l’argent reste un problème, il n’a sans doute jamais voulu me blesser à ce point. La distance aura au moins permis d’atténuer l’immense amertume que j’avais il y a quelques jours…


1122


Réveil vers 9h00 et très long petit-déjeuner, après ça bouclage de mes bagages ( que d’ailleurs heu-reu-sement qu’Otosan avait envoyé un grand paquet la veille avec leurs cadeaux pour ma famille et une partie de mes affaires) et on a fait route vers un verger ou on peut ramasser des pommes, comme dernières activité, tout en faisant des photos à tour de bras, mes, nos dernières photos ensemble…


merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 46



merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 51

 

On a goûté les fruits une fois le ramassage terminé, et on nous a offert des mini-pommes… il faudra absolument que j’en mange une, paraît qu’elles sont super bonnes!

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 52

 

En repartant, j’ai fait ma catastrophe du jour: j’ai ouvert la portière de la voiture sans regarder alors qu’un motocycliste passait… heureusement sa main était seulement erraflée, et je me doute qu’il va avoir quelques bleus vu la chute qu’il a fait… Putain c’était quand même un sacré choc… heureusement comme c’était plutôt un happy end, pas de blessures sérieuses, pas de dégâts matériels, Otosan et Okasan l’ont bien pris… j’en ai tremblé un sacré moment après.

– tout ça dans ma hâte de me faire photographier devant ce paysage-là: –


merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 54

 

 

 

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 55

 

Après ça une petite demi-heure à la maison à papoter, avant d’aller finalement rejoindre le bus ou notre chaperon AFS nous attendait, étant donné qu’il voulait s’assurer que nous rentrions tous…

merichan_photos_nostalgie_japon_sejour_iida 62

 

J’en ai pleuré… pendant une dizaine de minutes au moins, jusqu’à ce que ma voisine me fasse la conversation pour me distraire! Les autres, enfin la plupart, me disaient de ne pas pleurer… mais ils avaient tous les yeux rouges et gonflés!

Retour à la maison… Pendant le trajet en bus et en train, Galicia ne se sentait pas bien, donc comme elle habite aussi à Okazaki et que sa famille d’accueil ne venait pas la chercher, j’ai proposé de la faire raccompagner… bon il y a eu une petite erreur de compréhension au téléphone, donc il a fallu que j’appelle deux fois pour avoir ma voiture, mais finalement ça m’a fait tellement plus plaisir de retrouver mes parents d’accueil que je ne le pensais… Et je pense que c’était réciproque… que je leur ai manqué quand même un peu ( sans vouloir me vanter -rires- je mets de l’ambiance), même Obachan avait un grand sourire en me voyant passer la porte!

Ce soir-là j’ai téléphoné en Suisse… j’avais un peu le blues…

Share
Share