au Japon,  Les choiseaux

Un an au Japon, épisode VII

Share

Coucou du week-end de Pâques.

 

Après une matinée d’hier où on est monté à Bishan Park – c’est devenu la tradition du samedi, enfin sauf que là on l’a fait vendredi, par esprit de contradiction.

C’était la première fois qu’Heidi refaisait une telle balade – il a encore fallu qu’elle rentre en bus, l’aller lui a suffit pour s’épuiser- et le chien était aux anges. Bishan Park il commence à connaître et y prendre ses aises.

On débarque dans le grand enclos et hop il disparait pour jouer…

L’occasion pour nous – Superchéri et moi donc- d’observer chiens et maîtres et de faire nos vamps

Un peu comme ça si vous visualisiez pas:

Non parce que c’est fascinant…

Y’a vraiment des gens qui ont des chiens à Singapour et pas la moindre idée de comment un chien se comporte dans la vraie vie…

Et qui même dans le dog run s’indignent quand les chiens se reniflent, interviennent quand les chiens jouent parce qu’ils jouent à la bagarre et qu’il faut jouer de manière plus douce voyons!, et j’en passe…

Des trucs plus maladroits, comme cette maitresse qui en demandant à son chien de se relever – parce qu’après tu vas être tout sale!- , alors que son chien était en pleine opération d’évitement de conflit à coup de je-me-soumets-et-je-me-couche-le-ventre-à-l’air-pour-te-le-prouver, empêchait le dit-chien de résoudre le conflit potentiel. Et le dit-chien qui a finit sur nos genoux ( on était assis sur le banc) dans un effort d’éviter les deux chiens et leurs demandes, sans pour autant désobéir à sa maitresse.

Bref.

L’enclos des chiens c’est sociologiquement fascinant…

Le reste de la journée a été tranquille, dans le silence le plus complet, vu que les travaux d’en face étaient à l’arrêt pour cause de Vendredi Saint.

Du coup on a profité de ne rien faire… jour de relâche dans les tâches des uns et des autres…

 

merichan_photos_japon_concert_glay_08_2010_2

 

Et me revoilà pour le septième épisode de ma série sur le Japon:

 

 

Le concert de Glay

 

 

Glay fait partie des nombreux poids lourds de la musique dont on a jamais guère entendu parler en dehors de leur pays – même s’ils remplissent de belles salles de concert quand ils tournent en Asie. Un peu comme certains poids lourds de la Country des US, ou les plus grosses ventes de musique en Chine.

Mais Glay a ceci de particulier – dans un paysage musical de groupes montés de toutes pièces – d’être composés de membres qui sont ensemble depuis l’école secondaire. Ils viennent tous du même coin d’Hokkaido, et sont ensemble depuis 24 ans.

Ils chantent encore… continuent de remplir les salles… même si on sent que la voix du chanteur a souffert des années et qu’il n’a plus la flexibilité d’antan ( je vous ai mis des liens de live, récents ou non sur certains chansons 😉 )

J’étais au Japon en plein dans la période où ils atteignaient les sommets. Artistes de scène, ils multipliaient les concerts avec des concerts de plus en plus dantesques dans leur proportions histoire de donner à tout le monde la chance d’avoir une place

– Pour la petite histoire, lors de la mise en vente de la tournée précédent celle à laquelle j’ai été, pendant les J.O. d’hier de 1998, juste avant mon arrivée, les fans pressés de réserver leur place pour le concert, avaient réussi à saturer le réseau de téléphone et le faire même partiellement tomber, posant des problèmes pour la couverture des J.O. –

D’ailleurs lors de l’achat du billet mi-mai, mes amies m’avaient bien prévenu que c’était sport d’obtenir un billet. Glay, ça a été la seule fois de ma vie où je me suis mise dans la peau d’une fan-version-j’ai-16-ans-et-j’ai-le-sens-de-la-mesure-qui-va-avec, une grosse part de mon année au Japon: j’étais incollable sur l’actu, je poursuivais les magasines de musique, et je m’obstinais à les déchiffrer – avec plus ou moins de succès au fur et à mesure de l’année, c’était une accroche de conversation avec tout le monde ou presque.

On est au mois d’août…

23 Je me n’étais jamais levée aussi facilement un matin… surtout après à peine 3 heures de sommeil. J’ai trop déjeuné, ai enfilé la belle robe du mariage de ma tante, avec une chemise par-dessus… décence oblige… à moins que ce ne soit risque de coup de soleil oblige! Et j’ai tenté la coiffure du siècle… mais je m’en suis finalement tenue aux trois couettes… différence de longueur oblige!

Après une dernière touche de maquillage, j’ai fini mes préparatifs ( bouteille d’eau glacée, etc…) et j’ai crié “Okasan” dans les escaliers pour qu’elle vienne!!! Je suis arrivée un peu en avance au rendez-vous mais tout le monde était déjà là… en route pour l’aventure.

Première surprise, en sortant du super-express j’ai aperçu la prof d’anglais-d’échange… nous avons papoté un moment juste avant la sortie de la gare… elle allait à un mariage.

 

merichan_photos_japon_concert_glay_08_2010_1



Ensuite petite heure de lèche-vitrine et déjeuner ( le coca pris à ce moment a fait des miracles) puis nous avons pris le chemin du bus… près de 15 minutes de marche jusqu’au site de départ… mais c’est vrai qu’il y avait presque 400 bus donc il fallait de la place! On est arrivé au palais international des exposition de Nagoya à environ 12h30… comme les portes proprement dites n’ouvraient qu’à 15h30, ils nous avaient parqués pour du shopping dans les ailes du palais, pendant qu’à l’extérieur ces messieurs répétaient. Sons qui déclenchaient de temps à autre des vagues de cris hystériques… mais bon de toute façon personne ne voyait quoi que ce soit…

Donc pour passer le temps… passage par la boutique Glay… ah oui c’est sûr une heure et demie de queue pour y arriver… ça passe le temps! A ce moment j’ai acheté le poster, un set de cartes postales, le sac pour transporter le tout. Un des filles a dépensé, elle, plus de 10 000 yens.. dont 3000 pour le livret photos… bon faut dire qu’elles étaient belles les photos… ça m’a fait envie!

Ensuite à 15h35 ouverture des portes… c’était juste grandiose… on était installé sur le parking du hall, une bâche en plastique et des cordages délimitant chaque bloc. Le H-17 était, je pense, à environ 150-200 mètres de la scène, mais c’était encore pas trop mal placé si on pense à tous ceux qui étaient derrière nous… ou ceux qui n’avaient tout simplement pas de tickets!

Là les heures ont filé… même la demi-heure de retard… On était 55 000 personnes… dont je pense environ 5000 à 10 000 garçons ( et encore je suis généreuse dans mes estimations) Pour les filles… ça allait de 10 à 55 ans, mais une large majorité de 15-25 ans… et moi là au milieu une des rares étrangères, là seule que j’ai pu repérer en tout cas!

Enfin début du rêve…. à l’oeil nu ils avaient à peine plus que la taille de ma main… bouh… mais bon on avait des écrans géants. J’ai encore des courbatures partout… c’est dire si c’était animé. On a chanté, je pense, la moitié des chansons par coeur en choeur avec le chanteur. Et puis pendant les pauses “je papote avec le public le temps de récupérer” ( il y en a eu 3 en tout) bin les deux fois ou c’était le chanteur qui parlait…. j’ai plutôt bien compris ce qu’il a dit. Par contre pour le bassiste ( juste avant la chanson qu’il chante) j’ai encore des sacrés progrès à faire… quasi rien compris à ce qu’il disait.

Alors pour faire un résumé…. entre les passages sur la taille de l’assemblée… on avait l’honneur d’être leur plus gros public… si le fond ne pouvait les voir… il en allait de même pour eux (enfin sauf quand ils sortaient les jumelles… ce qui déclenchait une vraie crise d’hystérie collective derrière nous!) et qui nous a valu un nombre incroyable de “sumimasen” etc…

Sinon on a eu le passage de la mise en garde contre les moustiques… assorti d’une claque sur le bras et d’un “itai” qui a fait éclater de rire tout le public!

Enfin le passage nostalgie juste avant “Pure Soul” et le speech sur les rêves de Glay… étant donné qu’ils fêtent cette année leur 10ème anniversaire… ils se sont rencontrés sur les bancs de l’école.

Oh j’y pense maintenant… au son de Shutter Speed justement, pendant la chanson que chante le bassiste, le chanteur était derrière pour les mouvements des bras… l’effet était spectaculaire!

Ensuite pendant “Fried Chicken and Beer” présentation de tout le monde… c’est évidemment le chanteur qui s’y est collé… même pour lui-même (!) et nous a fait une réapparition en sautant sur scène… pendant que les autres faisaient leur solo, il avait disparu en douce!

Sinon dans l’ensemble tout le monde a fait les fous sur la scène… sauf le guitariste qui s’était cassé le pied quelques mois plus tôt… aurait-il été échaudé.

Au premier rappel on a eu “Yuuwaku 誘惑”, au second “I’m in love” et une seconde présentation des membres… sauf que cette fois… quand est arrivé son tour, la chanteur a dit “boku” et a attendu que les autres le présentent!

Après le concert la course pour récupérer mon appareil photo… et celui d’Akari..

– Là je précise qu’on était dans une aire pré-digital et surtout pré-appareil photo sur tout et n’importe quoi, donc que pour contrôler la prise de vue, et se prémunir contre les images « volées » les japonais avaient une méthode simple: les appareils photos étaient confisqués, et on devait aller les récupérer après le concert à une consigne. –

perso je l’avais oubliée dans le sac ( bon d’accord j’avais peut-être inconsciemment fait exprès!) enfin bon… juste avant on a demandé à quelqu’un du bon côté de m’acheter le livret photo… JE L’AI!!!! et ensuite la séance presse-citron pour récupérer les appareils… ils nous a fallu plus d’une heure… glups… avec ça le temps qu’on arrive à Nagoya station, comme le concert avait fini plus tard que prévu il est était quasi minuit… et plus de train!!

La valse des téléphones a commencé… prévenir tous les parents et trouver une solution… finalement – heureusement- la grand-mère de Taeko habitant Nagoya pas trop loin de la guerre, nous avons terminé la nuit chez elle… on y est arrivé vers 1h du mat’!!

24 Le lendemain on a repris le train… ils ont accepté notre billet même si c’était de base pour la veille, et chacune est rentrée chez elle… je suis arrivée à 10h00 à la maison. Là récurage intensif puis gros dodo… j’ai dormi toute la journée… et pas d’Aikido… j’étais pas en condition!

La morale de ces quelques jours… ça, ça restera mon plus beau souvenir, avec la course d’école, c’était quelque chose d’unique…. promis-juré… j’essayerais de le refaire un jour…
Pour notre fin de concert… ça devait juste être a balance pour pas qu’on soit trop contente, mais quand bien même ça ne gâche rien… j’ai encore dans la tête la foule, les chansons, les souvenirs sont si vivaces c’est splendide. Et puis quand on y réfléchit…. notre mésaventure… c’est ce qui fait ce concert totalement unique, encore plus une aventure!

Enfin j’ai quand même éprouvé un pincement de jalousie… j’aurais aimé être non pas devant… mais sur la scène… voir la foule, cette ambiance délirante, de leur perspective.

Glay…. comme je l’ai dit au concert ( enfin hurlé)… je vous aime tous…. pour toujours et à jamais…. vive Glay… continuez d’exister… et moi de mon côté je promets de tout faire pour revenir vous voir un jour

Oh pis j’ai aussi pu constater que j’avais fait des vrais progrès en japonais… il m’aura fallu 5 mois pour que ça décoince enfin… tant mieux!!

Je dois bien avouer qu’à ce jour ça reste un de mes concerts les plus grandioses… et que si par hasard ils passaient par Singapour – si si parfois ils font des dates dans le reste de l’Asie- … j’irais sans hésiter – et je trainerais peut-être même Heidi, à force de lui faire écouter elle commence à trouver bien – traduire elle ne débarque plus d’un air indigné à me demander d’enlever ma musique de m** qui lui écorche les oreilles, ce qu’elle faisait les premières fois que j’avais des crises, comme j’en ai de temps en temps, à me passer mes disques de J-pop en boucle pendant quelques jours, généralement quand Superchéri est en voyage 🙂

Aller… je vous laisse sur la photo de la déco de ma chambre -faite dans le but avoué d’en garder des souvenirs – enfin ce à quoi elle ressemblait juste après le concert 🙂 Parce que le poster en haut à gauche c’est le fameux poster sus-mentionné que je me suis trimbalé toute la journée ou presque.

 

merichan_photos_japon_concert_glay_08_2010_3

 

merichan_photos_japon_concert_glay_08_2010_4

 

 

 

 

Bonne fin de journée et Joyeuses Pâques !

Share
Share