bla bla quotidien,  en asie,  je scribouille

Demi-rentrée en ce lundi!

Share

Coucou la compagnie!

 

 

Une demi-rentrée ici, vu que pour Superchéri et moi c’est retour au boulot…

mouais parce que je pense de plus en plus à mes scribouillages comme à un boulot à part entière, d’une fois que j’ai fini les archives singapouriennes, je me remets aux textes qui sont presque terminés, et j’ai pris ma décision:

Supergranny va falloir te mettre à la liseuse électronique si tu veux lire les premières publications de ta fille, vu que je vais auto-publier et même pas essayer de trouver un éditeur!

Franchement maintenant qu’on commence à avoir des alternatives sérieuses – même en français- pourquoi être maso et tenter de se faire accepter chez un éditeur?

Ah oui parce que c’est la BONNE façon de faire et que tout le monde fait comme ça…

Dans le monde francophone l’auto-publication n’en est qu’à ses balbutiements, mais moi qui vit à cheval entre un monde anglophone et un francophone – hier encore j’ai fait mourir de rire Superchéri en lui disant que j’avais pas voulu presser l’issue avant de me rendre compte que j’avais une fois de plus pondu un superbe anglicisme pas du tout discret- je vois ce qui se fait en anglais avec l’autopublication, la publication indépendante en général ( les petits éditeurs)

Et franchement c’est beau, c’est dynamique, on ne voit souvent plus la différence entre un livre auto-publié et un livre d’un grand éditeur, les différences de pouvoir financier, du réseau de distribution s’effacent.

Bref.

Je vous tiendrais au courant de la suite ( et au passage quand le premier jet, du premier candidat à la publication sera prêt, s’il y a des bonnes âmes pour me servir de cobaye et lire la version bêta ce sera volontiers 😀 )

 

merichan_photos_kotakinabalu_15

 

En attendant bosser alors que Heidi est toujours en vacances à côté de moi, c’est coton! D’autant plus que l’orage descend là, donc que je peux même pas lui inventer un programme du genre disparait-au-playground-jusqu’à-midi, alors pour le moment elle peint.

Sinon bin hier c’était l’anni de Superpapi, l’occasion de faire un Skype d’envergure avec fenêtre sur la fête. C’est à la fois réjouissant – voir plein de monde qui n’a pas de webcam à demeure et qu’on voit pas souvent, « rencontrer » pour la première fois la nouvelle amoureuse de tonton-à-vélo avant cet été – et tristouille parce qu’on y est pas.

C’est la vie, et c’est mieux que rien!

Ah pis pour rendre à César, je dois quand même préciser que notre paradis-de-5-jours n’était pas complètement parfait non plus:

J’ai de plus en plus souvent une inspection sous toutes les coutures de mon passeport, apparemment depuis que j’ai changé de lunettes ET décidé de passer à la frange je ne me ressemble plus, pour les asiatiques du moins, j’ai moins ce souci en Europe quand je passe Shengen.

Pour rassurer l’officière des douanes et de l’immigration, j’ai dégainé ma carte de résidente singapourienne.

M’enfin c’est vexant! Je fais le même poids qu’à 20 ans, et la photo n’a pas encore 9 ans ( mais c’est vrai que je souris un poil dessus, les dernières vagues de régulations n’étaient pas encore rentrées en vigueur, et que j’étais maquillée.)

Bah de toute façon il fait ses derniers mois de vie, il ne survivra pas à Nouvel An 2013, où il passera la barre des moins de 6 mois de validité. On va faire avec en attendant.

On a toujours pas fini de se gratter avec les piqures des sandflies ( littéralement mouches du sable, qui si vous cherchez ressemble furieusement aux moucherons à fruits, sauf qu’elles sont au moins aussi voraces que des moustiques et plus allergènes) qui peuplent la plage du Rasa Ria, raison pour laquelle il ne faudrait jamais y aller sans être aspergé d’anti-moustique de la tête au pied…

Sauf que devinez qui a oublié la veille du départ…

Superchéri – qui a été le plus dévoré de nous tous – en pleure encore…

Bon je vous laisse… j’ai encore des essais désespérés à faire pour tenter de rattraper tant bien que mal la connerie que j’ai faite avant de partir avec ma colonie de yaourt ( soit l’oublier dehors une nuit entière)

J’avoue que je suis pas sûre d’y arriver et que ça me rend bien triste…

Et si le temps se lève, j’exclue pas de retourner au zoo un moment avec Heidi et Lovely Nounou. Il a fallu qu’on renouvelle notre abonnement ( avec la mauvaise nouvelle qui est que pour le moment du moins il n’y a plus d’abonnement pour deux ans, l’ouverture prochaine du river safari et les changements de tarifs que ça va occasionner y sont sans doute pour quelque chose) et on a découvert à l’occasion qu’on peut faire un abo supplémentaire pour un caretaker – ce qui laisse autant la porte ouverte à la maid qu’à la grand-mère- à moitié prix.

Je suppose que c’est la réponse au fait qu’ils ne tolèrent plus vraiment de mettre la maid sur l’abonnement de la famille ( ce que j’ai vu par le passé fait par d’autres)

Et du coup évidemment on va probablement en faire pour Lovely Nounou, c’est rentable, vu que la miss en vacances c’est la garantie de me faire 2 à 3 parcs sur la durée des vacances et que je traine souvent Lovely Nounou avec histoire que la miss garde un souvenir plus exceptionnel de la journée ( parce que la miss des fois concoure dans la même catégorie que l’iPatch: plus il y avait de monde de sa famille à une activité, plus l’activité était extraordinaire)

 

Bonne journée!

 

p.s. au fait Heidi m’a demandé de vous mettre la première de ses oeuvres du jour…

Autoportrait avec mon iPod rose à l’arrêt de bus:

 

 

merichan_photos_heidi_peint1

 

Share
Share