bla bla quotidien

fin d’une semaine de folie…

Share

OMG It’s Friday!

 

Coucou la compagnie…

Bon bin j’ai pas vu cette semaine passer et j’ai des tonnes de trucs à vous raconter… on a pas fait les choses à moitié question activités cette semaine.

Cette semaine c’était d’abord une grande quantité de rencontres médicales diverses….

Après le médecin de famille qui nous a redirigé vers le neuropédiatre lundi, c’était le neuropédiatre le mardi

Le tout avec une miss dans un état d’angoisse qui aurait permis de grimper au moins au sommet de Taipei 101… tout ça parce que le médecin a parlé de l’éventualité de faire un scanner…

Et puis il faut voir un nouveau médecin, et puis il sera peut-être méchant et puis…

Au final mademoiselle a fini avec le sourire aux lèvres, le neuropédiatre l’a fait rire de A à Z pour lui faire faire le bilan neuro…

Et en plus pas besoin de scanner pour le moment… on le garde juste en réserve dans le cas ou à 4 semaines elle a toujours des gros maux de tête et des symptômes qui gênent.

Mais pour lui, à priori on est dans le cadre normal d’une récupération lente de commotion… sans doute parce que c’est sa 3eme en moins de 2 ans, dont la seconde au même endroit…

Une dernière semaine à la maison…

Et effectivement depuis qu’on a passé le cap des deux semaines, elle s’améliore de jours en jours… et lundi il sera plus que temps pour elle de reprendre le chemin des écoliers… on s’en réjouit tous!

Le même jour en soirée, il s’agissait de rencontrer Dieu, euh pardon son maître pour la réunion d’entrée en CE1…

On va dire qu’on change radicalement de style par rapport à l’année dernière, mais que l’adoration sera bien au rendez-vous… Dieu ne me fera pas mentir ( si vous vous demandez de quoi je parle… je vous parle du laïus servi ad nauseam cet été sur le fait qu’elle avait pas de soucis à se faire si elle avait un homme parce que les maîtres statistiquement parlant étaient forcément des bons profs )

L’occasion de se faire confirmer que la miss est toujours classé en anglais chez les enfants bilingues, mais chez les enfants bilingues qui lisent pas encore. Elle change de prof d’anglais… ce qui va lui ôter une épine du pied, elle avait plus de peine à comprendre sa prof sur le dernier trimestre de l’année dernière.

J’ai enchainé mercredi matin avec LE rendez-vous que j’attendais depuis des mois…. la suite de mes aventures ophtalmologiques…

8h30- 12h30 dans le cabinet faut pas être pressé! l’occasion d’observer la fourmilière – la foule des assistantes, des techniciennes qui font un authentique ballet plus ou moins chaotique…

De constater que personne ne tique quand quelqu’un vient au boulot en robe de soirée et qu’elle met juste sa blouse de travail par dessus ( mais la robe de soirée étant violette pétante elle est difficile à éclipser par la blouse blanche de technicienne… )

De constater que la charmante doctoresse a toujours plus l’air de sortir de Sex and the City que de correspondre à l’image d’épinal qu’on se fait d’un médecin… chemisier super ajusté, bijoux, coiffure élaborée… j’ai de la peine à l’imaginer dans un bloc opératoire elle… et pourtant vu sa spécialité elle doit y passer du temps.

Et puis elle a enfin répondu précisément à ma question – vous savez “qu’est-ce qui se passe nom de nom?” …

Alors ce qui se passe… c’est que la cataracte congénitale à moi que j’ai a commencé à bouger… jusqu’ici tout va bien… c’est un phénomène familial connu, rien de trop étonnant…

Mais, et c’est là que les choses se corsent… ma tache de cataracte a le plaisir douteux de se développer pile poil en face de la zone de la rétine qui gère la vision de précision ( celle dont on se sert donc pour lire, voir les détails d’une photo par exemple)

A cet endroit-là – et à cet endroit là seulement- ma vue se dégrade.

Solution pour le moment – vu que je suis un peu jeune pour opérer et que si on peut faire sans un peu plus longtemps c’est tout ça de pris… – on m’a fait une paire de lunettes pour la vision de près – donc en diminuant ma correction de myopie dessus ces verres-là- comme si j’étais presbyte, histoire que je puisse regarder sans effort à la distance d’un écran d’ordinateur

Là dessus passé le reste de mon mercredi au lit avec une migraine à décorner des boeufs, merci la dilatation.

Hier on a partagé la journée entre faire les fameuses lunettes – avec des commentaires de la part d’opticienne du genre “mais vous êtes SIIIII jeune” Mouais merci chuis au courant, c’est ma cataracte qui a loupé le flash info…

Je les récupère lundi

Et faire un semblant de vie normale pour mademoiselle angel… traduire elle a enfin pu aller à H&M…

L’occasion de batailler avec fille chérie: Nooooooon tu n’as pas besoin d’une veste d’hiver, non tu n’as pas besoin de pulls en laine… je vous épargne l’intégrale des tractations!

L’occasion de me faire peur: elle voulait racheter des leggings… bin pour avoir la bonne longueur de jambe et un peu de marge…. accrochez-vous j’ai dû aller acheter du 134!!!! Inutile de dire que du coup on la met 3 fois dans le leggings au niveau de la taille…

Donc la suite logique de l’opération va être de mettre la main sur une machine à coudre et essayer de me rappeler comme reprendre ça de manière jolie… ça promet!

Le tout au milieu d’une horde de touristes, merci le Grand Prix de Singapour qui se déroule sur ce week-end, et qui met la ville en effervescence.

 

 

grand-prix 2011

 

Sur ce je vous laisse… entre deux moments ou on bosse son programme scolaire histoire qu’elle ne prenne pas trop de retard… la miss écoute en boucle le dernier single de Mika “elle me dit”

Après une grosse minute de perplexité à ne pas le reconnaître Mika parce qu’il chante en français et qu’évidemment elle ne l’a vu que parler anglais au concert auquel elle a assisté… elle a évidemment croché et m’a regardé d’un air très sérieux “ tu sais maman maintenant je dois l’écouter en boucle parce que je dois l’apprendre par coeur

Effet secondaire attendu et ça a pas manqué: je suis en train de l’apprendre par coeur aussi…

Bonne journée!

 

Share
Share