la familia,  Singapour,  singapour pratique

le chapitre manquant…

Share

D’un dimanche à l’autre… le chapitre manquant…

 

 

Pile poil une semaine que nous avons remis nos visites à l’avion…

Et comme la miss est toujours en mode punition de télé c’est évidemment réveil avec elle pour moi ( encore heureux qu’hier on se soit contenté d’un seul navet euh film dont sait du coup qu’on a pas a regretter de pas avoir pu dénicher le temps d’aller le voir au cinéma … et qu’on se soit couché à une heure décente… )

Bon aujourd’hui faut s’atteler à la mission dictée… parce que demain c’est lundi… sortir le chien ( mais on va se contenter du parc en face) mais c’est heureusement Superchéri qui s’occupera du poulet dominical – et heureusement parce que sinon on aurait pas de poulet entier… l’idée de décapiter la bestiole me donne des sueurs froides… me répugne… si Superchéri n’était pas là nous ne mangerions que du poulet en morceaux-

La dictée de fille chérie? Ah bin j’ai de la chance cette semaine… c’est tout des mots qu’elle apprend facilement… Je me suis donc contentée de lui expliquer pourquoi elle ne devrait jamais écrire ciseaux qu’au pluriel à moi de parler d’ébénisterie ou de sculpture… – à petites doses et en images elle trouve la maman-pédia* beaucoup plus intéressante que la papa-pédia; les articles de la papa-pédia étant toujours trop long à son goût… ce qui fait que je me retrouve AUSSI à répondre à des questions comme « mais pourquoi le ciel est bleu? » alors que mince de mine! tu pouvais pas la poser au physicien de la maison celle-ci!!!

Bin non…

Mais je digresse…

Je m’étais levée ce matin de bon pied en me disant que je vous parlais du dernier week-end de la demi-familia ici… alors voilà…

Samedi 30 avril

Un des trucs non négociable pour fille chérie sur cette visite était qu’il fallait ab-so-lu-ment montrer le Merlion à Superpapi et tata Vivi…

On se met en route – avec un crochet par le resto japonais de Novena, Superpapi et tata Vivi n’ont pas encore complètement fait le tour de la carte- à la « dure » c’est à dire en transports publics.

 

familia_cavenaugh_bridge

 

 

On sort à Raffles place, on passe dans les centres commerciaux déserts – en plein milieu du business district c’est mort le week-end… et pas mal de boutiques sont fermées même un samedi-

Et on se rapproche -sous un soleil de plomb de la queue pour l’hôtel du Merlion. Voui y’a une biennale en ce moment… et grâce à Tatzu Nishi le Merlion s’est transformé en une vraie chambre d’hôtel ( laquelle a été réservée pour l’intégralité de la durée de la biennale en quelques heures à peine… non chérie papa et maman sont désolés tu ne pourras pas aller dormir avec le Merlion… )

 

familia_merlion_hotel

 

 

Ils font évidemment rentrer un nombre limité de visiteurs à la fois… donc pendant que les autres font le tour du bébé Merlion ( en même temps qu’un groupe de marin en uniforme blanc étincelant… sister et moi on se retrouve à chantonner YMCA avant même d’avoir compris ce qu’on faisait) je m’installe dans la queue pour l’hôtel.

Il est 13h… un soleil magnifique et on perd de l’eau au litre…

Une animatrice fait passer le temps en donner des explications… les règles de conduite une fois à l’intérieur de la chambre d’hôtel ( comme c’est une vraie chambre d’hôtel interdiction de monter sur le lit notamment) et de nous confirmer que vu le peuple qui vient – la biennale touchant bientôt à sa fin- on est dans une des meilleures heures pour la visiter sans trop poireauter.

Il n’y a que 2 groupes avant nous… un peu moins de 20 minutes d’attente…

 

familia_merlion_hotel2

 

 

La miss est soufflée de pouvoir toucher la maman Merlion ( bin voui quoi si y’a le bébé juste derrière et le tout grand à Sentosa cette sculpture-ci c’est forcément la maman non?!) Super déçue de ne pas pouvoir dormir là ET très perturbée par des questions existentielles profondes:

Mais elle est coincée dans le plancher? Elle fait comment pour dormir debout comme ça? Comment elle fait pour aller aux toilettes? Et manger? Et puis elle s’ennuie pas trop de son bébé? Comment elle fait pour dormir la nuit si les gens dans la chambre ils éteignent pas la lumière?

Après ce répit à l’air conditionné, on affronte la chaleur le temps de s’enfiler- en désespoir de cause- dans le starbucks le plus proche pour une mission de réhydratation d’urgence… leur thé vert au citron étant somme toute pas mal dans ces cas-là…

On continue nos visites avec le jardin botanique… toujours version transports publics ( non parce que même si on avait voulu un taxi on en aurait pas trouvé un… )

 

familia_jardin_botanique

 

 

C’est une drôle de foule un samedi au jardin botanique: les locaux qui pique-niquent, les touristes qui visitent, les mariés en séance photo, les gens qui sont en chemin pour une réception donc sur leur 31…

Et -par le plus grand des hasards- c’est un des jours de spectacle… tandis que les autres visites l’orchid garden je regarde les gens arriver avec leur matériel pour savourer musique et pique-nique au pied de la scène de la fondation Shaw

 

familia_garden_orchid1

 

 

 

C’est musique de films au programme… mais la miss n’étant pas rassurée et désirant faire encore trempette avec sa tata avant la nuit tombée… d’une fois que le concert commence il faut partir au pas de course en direction de la maison…

 

familia_shaw_stage_concert

 

 

Superpapi profite de la soirée tranquille à la maison pour faire l’embarquement online…

En cours de soirée une alarme se met à résonner dans l’appartement…. apparemment la paranoïa de Superchéri en terme de back-up a fait ses preuves: un des disques durs qui contient le back-up photo/itunes a lâché…. heureusement que c’est du raid et qu’on va pouvoir récupérer les données et reconstituer le back-up…

 

Dimanche 1er mai

 

Dernière journée… ça sent la fin… on fait le tour des affaires pour s’assurer que personne n’oublie rien, qu’on est pas gravement en excédent de bagages, qu’il ne faut pas acheter un sac supplémentaire… qu’on ferme toujours les valises…

On a de la pluie….. de la vraie petite pluie fine qui dure… ah ouiiii c’est vrai normalement mai-juin c’est aussi la saison des pluies…. donc pour une éventuelle visite du marina sands sky deck on va laisser tomber…

On va faire un peu le haut d’Orchard à la place… et quelques dernières courses…

Après un souper maison… on prend la route de l’aéroport… avec notre pleureuse professionnelle…

Ce qui me fait penser au fait que je vais devoir faire plein de paperasse pour m’assurer que Superchéri passe les douanes sans encombre début juillet quand il fera son escapade attendue avec impatience à Taïwan avec fille chérie ( ah vouiiiii je vous l’avais pas encore dit… la première semaine de juillet… je suis seule à la maison…. Superchéri et fille chérie partent en duo visiter Taïwan… elle est aux anges… et j’avoue que moi je vois l’idée d’une semaine sans elle avant d’enchainer avec 6 semaines rien qu’avec elle avec un plaisir certain! )

Parce que si moi je me fais déjà regarder de travers quand je passe la douane avec fille chérie qui hurle… vaut mieux qu’il ait de quoi prouver qu’il sort seul du pays avec la prunelle de ses yeux avec mon accord…

Pleureuse professionnelle fait la totale à Superpapi et tata Vivi… faut quasi la déloger de leurs bras au pied de biche… toutes nos excuses hein pour la surcharge émotionnelle… mais faut penser positif: une fois qu’elle a fini de se prendre pour une pleureuse professionnelle et de faire se retourner l’aéroport entier sur son chemin tellement elle hurle, elle a exprimé le plus gros de sa tristesse et redevient très fonctionnelle…

Donc on endure… ( c’est mieux finalement ça, que la version je dis rien et je deviens tellement insupportable que je me retrouve chez le pédopsy ou la version je tombe malade à chaque séparation histoire de faire comme son tonton adoré: tonton-à-vélo qui avait une fâcheuse tendance à tomber instantanément malade ou accidenté quand il réalisait que Superpapi avait un voyage professionnel)

Ils sont partis… le vol du retour c’est bien passé…

Il nous reste plein de souvenirs de leur passage ici… je veux dire à part les miliers de photos… qui attendent maintenant que j’en fasse un album…

Il reste le fait que le chien répond désormais à « demi-goudou » aussi… mouais à force se faire répéter en pleine séance de calins par tata Vivi qu’il était tout rose comme un petit cochon, et laid… espèce de demi-goudou… demi-goudou est resté…

C’est le sourire quand je passe- régulièrement- devant le sasa ( Quoi!? vous saviez pas que c’était un magasin de produits de beauté 😉 ) de Novena et que j’y revois ma fille en train de faire du charme pour obtenir des vernis à ongles et tata Vivi en train de s’extasier dans les rayons…

Mais surtout la tronche de la vendeuse qui a suivi et conseillé ma soeur quand celle-ci parlait du fait de ne pas accentuer la taille de sa bouche alors que pour une asiatique des lèvres pulpeuses sont souvent un rêve inaccessible… ah les différences de standards…

L’amusement d’avoir été pris à part régulièrement pour me faire complimenter non pas sur la beauté de ma fille ( parce que de toute façon elle était dans mes jupes… elle maitrise les tactiques d’évasion…) mais sur celles de ma soeur

Tous ces lieux familiers qu’ils connaissent maintenant, où des souvenirs des bons moments passés ensemble fleurissent quand j’y repasse…

******************************************************************************************************

*l’origine de l’expression maman-pédia? Je l’ai piquée ( et traduite) d’un strip de Baby-Blues … le comic strip ( qui existe en français je l’ai découvert via une amie) essentiel à tout parent moderne qui veut rire un peu de ses misères…

edit: après un peu d’obstination sur les archives… je les ai trouvé!!!

11 juin 2007
12 juin 2007
13 juin 2007

Share
Share