culture shock,  la miss,  so singaporean

Alors comme ça on change d'heure?

Share

Mais, mais! Il me semblait pourtant que c’était hier seulement que vous nous aviez fait ça la dernière fois…

Deux fois par année la même gymnastique, à peaufiner mon emploi du temps de manière à pouvoir gérer la webcam hebdomadaire avec Supergranny & guest stars

Prier aussi pour que les amis qui nous appellent parfois et qui sont pas doués avec le décalage ne se plantent pas dans l’addition.

Non parce que pour moi, passer de Hong Kong à Singapour n’a pas changéle problème, c’est encore pire qu’avant… à l’équateur… ça sert vraiment absolument à rien de faire un changement d’heure.

Coucou la compagnie!

Au programme du week-end ici:

  • en terminer avec ma crève parce que pour être honnête, je suis pas encore à 100% – enfin 100%… 100% de mon 50% de ces temps, vous me suivez ?-
  • finir d’arranger la chambre de la miss, parce que Lovely Nounou a fait pas mal de boulot dans ce sens mais comment dire mettre les CD de mademoiselle angel au sommet de la nouvelle étagère. Comment dire, ça va pas être utilisateur friendly. Si on veut éviter un xième aller aux urgences va falloir modifier ça!

Je peux toutefois déjà vous dire que la miss est déjà aux anges avec sa nouvelle chambre… elle joue à la bibliothèque et Lovely Nounou s’est déjà faite engueuler 3 fois « par ce que c’est interdit de chanter dans la bibliothèque! Faut chuchoter et c’est tout! »

Mais le moment fort de la journée, ça a été un de ces moments culture stock maximal:

Donc repas de midi au sushi bar – c’est pas que ce soit le passage obligé du samedi midi mais c’est tout comme!.

On arrive y’a plus de tables libres près du train, on nous installe donc à table. Et la gamine qui se met à pleurer à grosses larmes bien crocodiliennes. Un moment d’art dramatique consommé, où elle n’est pas trop bruyante mais pas silencieuse pour autant, et surtout qu’elle pleure sans nous regarder… face à la salle…

Et ça a marché!!!!

On avait pas encore eu le temps de commander que l’équipe vient vers nous… ” Euh on a une table qui s’est libérée près du train vous la voulez?”

On était scié: notre gamine elle a tout compris…

Elle savait qu’elle avait aucune chance que nous cédions, mais qu’elle avait une chance de faire céder le personnel, et nous avec par la même occasion.

On s’est donc déplacé vers la nouvelle table près du train, pour pas leur jeter à la figure ce geste qu’ils avaient fait pour nous. D’autant plus qu’elle aurait continué sa prestation, et par conséquent ça aurait été mal compris qu’on refuse, vu qu’elle aurait continué à faire la gueule pendant tout le repas.

Je précise que pour un chinois, pour bien manger, on doit manger dans la paix, à n’importe quel prix, les conflits de pouvoirs etc. se font hors de table, avant ou après, mais pas durant le repas. Ce qui a pour corollaire de faciliter le phénomène les-enfants-sont-chacuns-sur-leur-DS/iPad, mais qui fait que les enfants ici sont généralement très sages à table.

La morale de l’histoire c’est que non est pas des parents lavettes menés par le bout du nez par leur monstre en culotte courte, c’est les autres qui le font pour nous!

Nous on se contente de se marrer à voir dictateur chérie imposer la loi partout, et d’alimenter le cours de rattrapage estival « codes de comportement en resto européen » sinon elle va avoir un choc la première fois qu’elle va se faire traiter de sale gosse capricieuse et mal élevée si elle tente un coup similaire en Suisse.

Bonne journée!

Share
Share